Centre Départemental de Ressources en Sciences de l'YONNE
Accueil  >  ACTIVITES / DOSSIERS  >  DEVELOPPEMENT DURABLE > Le trajet de l’eau dans la nature

Rubrique L'EAU : UNE RESSOURCE

Le trajet de l’eau dans la nature

Le 5 décembre 2008 - Bruno HENNOQUE

La maquette du cycle de l’eau


Maquette disponible en prêt au Centre Départemental de Ressources en Sciences :

Idées d’activités avec la maquette du cycle de l’eau (extraits du document accompagnant cette maquette) :

1. Compréhension du principe de la maquette.

Présenter la maquette aux enfants (éventuellement que la partie basse sans le couvercle) et leur demander comment on pourrait réaliser le cycle de l’eau avec. L’important est donc l’introduction de la source chaude et de la source froide.

2. Expérience 1

Mettre de l’eau chaude de préférence, dans la mer. Placer le couvercle puis des glaçons avec un peu d’eau dans le compartiment aménagé. Couvrir avec les nuages blancs.

Allumer une lampe (genre lampe de bureau, maxi 60w) à environ 3 cm du couvercle (pour ne pas le faire fondre).

La condensation sous les nuages prend environ une heure et on commence à observer des précipitations et de l’eau dans le lac après 2 heures.

3. Expérience 2

Mettre de l’eau chaude très salée dans la mer : on peut dissoudre jusqu’à 365g de sel par kg d’eau à 20°C (salinité de la mer morte, 400g à 100°C).

Transférer l’eau recueillie dans le lac pour tester sa salinité (la faire évaporer).

4. Expérience 3

Mettre du vinaigre dans la mer et transférer de la même façon l’eau recueillie dans le lac, puis mesurer son acidité avec un pH-mètre ou du papier indicateur.

On peut également employer comme indicateur de pH une solution dans laquelle on fait bouillir du chou rouge : celle-ci vire au vert en solution basique (ex. comprimé pour la digestion) et au violet en solution acide (jus de citron).

5. Autres expériences

Mettre dans la mer d’autres matériaux solubles ou insolubles (sucre, colorants alimentaires, sable, terre...) et analyser l’eau recueillie dans le lac.

6. Amélioration éventuelle de la maquette

Demander aux élèves comment améliorer la rapidité de l’évaporation.

On pourrait par exemple, ventiler la surface d’évaporation pour faciliter la convection, éventuellement en perçant des petits trous à la base du couvercle, côté mer, et au sommet côté montagnes.